Le Refus d'Incarnation

L’incarnation
Mes guides m’ont présenté l’incarnation comme une espèce de grand toboggan dans lequel l’âme descend pour se retrouver à la sortie du ventre de sa mère, le jour de sa naissance. L’âme s’incarne dans la matière pour vivre des expériences, mais elle sait aussi que cela comporte son lot de mésaventures, qu’il lui faudra vivre avec des émotions humaines, etc. ; cela peut la faire douter ou lui faire peur, surtout suivant ce qu’elle a décidé de venir expérimenter !
Elle a le choix de faire demi-tour. Parfois, l’âme qui est censée s’incarner décide de faire demi-tour car ce n’est pas le bon moment pour elle ou pour les parents ; la maman fera alors une fausse couche, ou il se produira ce que l’on appelle la mort subite du nourrisson. Mais sachez que cette petite âme reviendra un peu plus tard.


Le refus d’incarnation
D’autres âmes encore essaieront de faire demi-tour, sans y parvenir : en voyant la fin du toboggan arriver, nous écartons les jambes pour freiner et ainsi ne pas descendre , mais nous sortons quand même car la descente était déjà bien entamée… Bien souvent dans ces cas-là, l’accouchement est assez chaotique ; il arrive également qu’il se passe relativement bien mais que le bébé ait des complications ou arrive par le siège, ou encore qu’il ait des problèmes au niveau des hanches et/ou des jambes. Même si par la suite l’enfant va bien, l’âme a souhaité faire demi-tour… Il y a eu un refus de l’incarnation.
Ma mère m’a raconté que, quand j’avais deux-trois mois, le médecin a remarqué que mes hanches n’étaient pas dans leur axe. Pour y remédier, j’ai dû passer un bon mois à la clinique avec des poids suspendus aux jambes puis une barre qui me maintenait les jambes
écartées, et j’ai été plâtrée des deux jambes plusieurs mois ! Ma mère venait me voir aussi souvent qu’elle le pouvait et elle me massait les jambes ; grâce à elle, j’ai pu marcher correctement.. C’est cette image-là précisément que les guides m’ont montré pour me faire comprendre que parfois le moment de l’incarnation pour l’âme peut être délicat.


J’ai compris par la suite grâce à mes guides que j’avais eu un refus d’incarnation peu profond et que la blessure d’abandon avait été activée dès toute petite par ce refus d’incarnation qui me privait plusieurs mois de mes parents au quotidien. Ma mère et mon père n’y pouvaient rien, c’est ce que j’avais choisi d’expérimenter.


Plusieurs signes indiquent qu’on a vécu un refus d’incarnation :
- vous ne vous sentez pas à votre place sur Terre ;
- vous n’avez le goût de rien ;
- vous avez parfois des idées suicidaires ;
- vous avez l’impression que votre chemin est à côté de vous, mais vous ne savez pas comment vous retrouver dessus ;
- vous êtes constamment dans la lune ;
- vous avez l’impression d’être à côté de vos pompes ;
- aucun de vos projets n’aboutit ;
- vous avez l’impression d’être un chat noir.


Un seul de ces signes peut exprimer un léger refus, tandis que manifester tous les signes exprime un refus beaucoup plus profond. Il vous faudra vous en défaire, si vous voulez voir les choses évoluer et changer dans votre vie ; encore une fois, c’est à vous de vous mettre en route et de passer à l’action, personne ne pourra le faire à votre place, car vous seul avez choisi de vous incarner ! Les Annales Akashiques peuvent vous révéler s’il y a un refus d’incarnation pendant une lecture d’âme.

Extrait de mon livre "Guérissez votre Âme, découvrez le pouvoir des Annales Akashiques"

Comment Accepter son Incarnation

L’acceptation de l’incarnation

Ainsi que j’en parle plus haut, il arrive que des personnes aient cherché à faire demi-tour au moment de l’incarnation.

Si en lisant ce passage, cela a résonné à l’intérieur de vous et vous vous êtes reconnu, cela peut être certes déstabilisant, mais une prise de conscience s’est faite ! Lorsque vous prenez conscience qu’il s’agit de ce moment particulier lié à votre incarnation, vous avez déjà fait péter un premier verrou.

Maintenant, il va falloir passer à l’action et accepter votre incarnation, là encore peu importe votre âge, votre sexe, ne vous jugez pas...

Choisissez si possible un soir de pleine lune pour vous connecter aux énergies de la Lune et de la Terre, qui ce soir-là sont très intenses et particulières, ce qui vous aidera à être dans de belles et hautes vibrations.

Pour commencer, posez-vous simplement la question suivante : « Est-ce que j’accepte mon incarnation ? »

Vous seul avez la réponse et vous avez le droit de dire non. Si vous ne vous sentez pas prêt, écoutez-vous, soyez en accord avec votre décision et faites ce rituel lorsque vous sentirez que c’est le moment.

Une fois que vous aurez décidé d’accepter pleinement votre incarnation et de vous mettre en route sur votre mission de vie, sachez que vos guides, qui ont toujours été présents jusque-là, ne vous lâcheront plus d’une semelle. Désormais, vous travaillerez main dans la main avec eux et qu’il ne sera pas possible de faire demi-tour !

Lorsque c’est le bon moment pour vous, allumez une bougie et un encens. Peu importe la couleur ou l’odeur, choisissez-les en fonction de vos goûts personnels.

Mettez-vous en position assise, comme si vous alliez faire une méditation.

Prenez trois bonnes inspirations, mettez vos deux mains sur votre chakra du cœur et appelez vos guides auprès de vous avec vos mots de façon simple, par exemple :

« Mes guides, venez auprès de moi ici et maintenant. »

Vous pourrez les sentir par une sensation de chaleur, une émotion bienveillante…

Puis dites-leur :

« Aujourd’hui, j’accepte mon incarnation et je suis pleinement aligné avec mon incarnation ici et maintenant. »

Répétez cette phrase une fois dans votre tête (pour la penser), une fois à haute voix (pour la dire) et ensuite criez-la aussi fort que vous le pouvez. Votre cri est un cri de joie, ce qui vous permettra de le vibrer, car vous acceptez enfin votre incarnation.

Le lendemain, faites impérativement la reconnexion pour clôturer le travail.

Félicitations, vous acceptez enfin le pourquoi de votre présence ici sur Terre ! Car oui vous y avez votre place, oui vous y avez des choses à faire individuellement, mais vous y avez aussi votre place dans la mission collective que nous avons tous, celle d’éveiller les consciences.

Attention, si vous n’êtes pas convaincu de vos propos ou si vous ne le pensez pas vraiment, le travail ne sera pas effectué…

Encore une fois, il ne s’agit que de vous, en faisant cela comme dans tous les autres rituels de mon livre, vous êtes seul face à vous-même, alors soyez honnête avec vous, là est la seule et unique clé de la réussite dans tout travail de transformation personnelle, ne faites jamais les choses pour faire plaisir à l’autre, ne souhaitez jamais au grand jamais changer l’autre, faites les choses uniquement parce que cela vous fait plaisir à vous !

 

Vous ne vivez cette vie que pour vous ! Pas pour votre mère, votre conjoint ou vos enfants… uniquement pour vous, pour votre âme qui est venue s’amuser ici, non subir… Et votre âme, c’est vous !

Extrait de mon livre "Guérissez votre Âme, découvrez le pouvoir des Annales Akashiques"

La Reconnexion...

La reconnexion

Après chaque libération, il est impératif d’entreprendre le travail de reconnexion, et ce dès le lendemain. Cette étape est incontournable pour clôturer le travail de libération en cours, mais aussi pour vous sentir plus en paix et plus en harmonie avec vous-même dans un premier temps, puis avec les autres.

Il est important que chaque mot résonne en vous.

Lorsque l’on libère en soi quelque chose qui a toujours été là jusqu’à aujourd’hui, on laisse comme un « trou » dans nos corps subtils. Il faut alors aller combler ce trou (via la reconnexion en apportant de l’amour) pour que celui-ci guérisse. La libération se fait ainsi que la reconnexion dans les différentes couches de l’aura. Elles s’inscrivent dans tous vos corps, mais aussi dans votre âme.

Imaginez ce moment de reconnexion comme un acte sacré !

Lisez ce texte une première fois dans votre tête (la pensée) pour en avoir une première idée puis prenez un moment pour vous, où vous ne serez pas dérangé, mettez une musique douce, allumez une bougie, de l’encens…

Une fois que vous vous sentez bien et détendu, mettez-vous debout et lisez ce texte à haute voix (la parole) jusqu’au bout ! Respirez dès que vous en ressentez le besoin ou dès qu’une émotion arrive.

N’oubliez pas, chaque mot doit vibrer et résonner en vous.

Même si les larmes viennent, n’arrêtez pas votre lecture. Vous êtes prêt ?

Prenez une bonne inspiration puis posez une main sur votre cœur et répétez :

 

Aujourd’hui, ici et maintenant :

- j’accepte mon incarnation ;

- je reprends mon plein pouvoir ;

- je reprends mes capacités ;

- je reprends ma place dans ce monde ;

- je reprends ma place au sein de ma famille ;

- je reprends mon identité divine et céleste ;

- je reprends ma liberté ;

- je reprends mes responsabilités ;

- je reprends ma vie en main.

 

À présent :

- je suis moi-même ;

- je suis fier (fière) de moi-même ;

- je suis en paix avec moi-même ;

- je suis en joie avec moi-même ;

- je suis tolérant(e) avec moi-même ;

je suis aimant(e) avec moi-même ;

je suis entreprenant(e) pour moi-même ;

je suis plus optimiste avec moi-même ;

je suis en harmonie avec moi-même ;

je suis dans la positive attitude ;

je suis en amour avec moi-même ;

 

À présent :

j’ai foi en moi-même ;

j’ai foi en l’Univers ;

j’ai foi en l’être humain ;

j’ai confiance en moi-même ;

j’ai de l’estime pour moi-même ;

j’ai de la valeur à mes yeux ;

j’ouvre mon cœur ;

je me redécouvre chaque jour ;

je rayonne ma lumière à l’intérieure comme à l’extérieur de moi-même ;

je diffuse ma lumière intérieure ;

j’apprends à passer du temps avec moi-même ;

j’apprends à m’apprécier pour qui je suis ;

j’apprends à me respecter ;

j’apprends à me pardonner ;

je prends mes propres décisions ;

je fais mes propres choix ;

j’apprends à aimer mon corps ;

j’apprends à toucher mon corps ;

j’apprends à prendre soin de mon corps ;

j’apprends à mieux alimenter mon corps ;

je prends conscience que mon corps est un temple sacré ;

j’apprends à me faire plaisir ;

j’écoute ma voix intérieure ;

je suis ma voix intérieure ;

je réalise ma mission de vie;

je vois la beauté en moi-même ;

je me vois tel(le) que je suis, un être divin et lumineux.

je suis AMOUR et je m’aime !

je me reconnecte ici et maintenant à ma partie divine et nous ne faisons plus QU’UN !

Merci.

 

Là aussi accueillez ce qui vient, et si vous avez envie de pleurer, laissez les larmes couler.

Belle reconnexion à vous!

Extrait de mon livre "Guérissez votre Âme, découvrez le pouvoir des Annales Akashiques"